Tom Pousses

Bienvenue sur mon blog

Le Jardin Retrouvé – Honfleur

Classé dans : Coups de Coeur — 13 janvier, 2021 @ 5:56

Après une balade en famille autour du port, alors que nous cherchions un endroit où notre fille puisse  « encore » se dégourdir les jambes, nous sommes arrivés par hasard aux portes du Jardin Retrouvé.

Pour la fan de Parc et plantes en tous genres c’était l’endroit rêvé pour prendre quelques photos. Je plante le décor : nous sommes en novembre, le ciel est gris, les fleurs et feuillages dégagent une lumière surréaliste.

Cliquer sur la première photo pour passer en mode galerie et voir les détails de ces sublimes tableaux !

En rentrant chez moi, j’ai effectué quelques recherches : le Jardin Retrouvé situé à Honfleur a été inauguré en 1996 mais créé sur l’emplacement d’un parc plus ancien ce qui explique la taille monumentale de certains arbres.

Ce parc étant le jardin publique de la ville, il est très bien équipé en jeux d’extérieur pour enfants.  Je vous conseille de faire un crochet par ce parc si vous êtes de passage pas loin d’Honfleur et de visiter le site web de la ville qui donne plus d’informations sur le Jardin Retrouvé : https://www.ville-honfleur.com/decouvrir-honfleur/honfleur-ville-verte-et-fleurie/le-jardin-retrouve/

Potager, 3 livres pour optimiser votre production !

Classé dans : Coups de Coeur,Partenaires — 19 décembre, 2020 @ 6:14

Votre potager est durablement installé, vous avez envie de passer la vitesse supérieure ou d’expérimenter d’autres techniques ? Voici une sélection de 3 livres parmi mes chouchoux (quel jeu de mot ! ) pour vous guider vers d’autres horizons potagesques…

 

Construire une cave naturelle – Ulmer

Lorsque j’ai visité ma maison actuelle pour la première fois, j’ai imaginé un trou de hobbit caché dans la grande pente qui sépare la terrasse du reste du terrain. Je ne savais pas que c’était possible. En découvrant ce livre, je me rends compte que mon rêve n’est peut être pas trop éloigné de la réalité. Des caves naturelles adaptées à votre terrain et à vos besoins pour conserver vos légumes à température presque constante, voilà ce que détaille le livre « Construire une cave naturelle »: des conseils, des plans et de magnifiques photos. Malheureusement pour des questions de logistique, le livre n’a pas pu me parvenir à temps avant la sortie de cet article. Celui ci sera mis à jour bientôt ! Promis je vous donnerai mon avis !

Construire une cave naturelle                Où sont les Hobbits ?           

 

 

Revenir à la Terre – L’art de vivre des néoruraux – E P A

IMG_7860

 

 

A travers la planète, le point commun de ces Hommes et de ces Femmes est d’avoir voulu renouer avec la nature et changer au moins un petit quelque chose dans ce monde.

Pour beaucoup, le changement a commencé par leur quotidien. Après une 1 ère expérience professionnelle complètement éloignée, ils ont suivi leur rêve et nous ouvrent leur cœur.

Un très bel ouvrage à mi-chemin entre le livre beaux-arts et le récit de vie qui nous embarque pour un tour du monde.

 

J’avais envie de vous présenter le portrait d’Erin O’Callaghan qui vit en Australie : ses légumes même en photo me donnent envie et surtout je ressens un sentiment d’appartenance en lisant ces quelques phrases. A l’autre bout du monde nos envies se rejoignent, la barrière des kilomètres est abolie. Erin croit aux légumes bons et beaux et en plus de les cultiver, s’attèle à tisser un lien avec les acheteurs et dévoile tout le processus de récolte à ceux ci. Travaillant d’abord dans la santé, elle retourne par envie à la ferme familiale  et crée un projet d’agriculture régénératrice à petite échelle qu’elle valorise par des paniers, newsletters, photos, suggestions de recettes auprès de ses abonnés. Le portrait d’Erin est un parmi la quarantaine d’autres :  maraichers, pécheurs, éleveurs, cuisiniers, paysans boulanger, conférenciers. Tous sont amoureux de la nature et des grands espaces, voilà leur point commun.

 

Revenir à la Terre       IMG_7861

 

 

Le Guide Terre Vivante du potager bio – Terre vivante

 

IMG_7847

Cultiver, soigner, conserver, ici on aborde une autre dimension : la conservation. Votre potager est productif, les échanges avec vos voisins ne suffisent plus à écouler les stocks ou vos légumes sont si bons que vous avez envie d’en manger hors saison ?

Guide très détaillé qui m’a beaucoup servi dans mes débuts du maraichage à connaitre les saisons de semis, plantation, récolte pour chaque légumes et des conseils de culture assez détaillés.

Après il faut toujours adapter les conseils à votre sol et votre climat.

Les 12 premiers chapitres abordent des points plus techniques passionnants pour qui veut progresser et être plus autonome dans la gestion de son jardin tel que : les engrais vert, les ravageurs et maladies.

Je possède une édition de 2013 et il doit y exister des mises à jour mais j’adore ce livre ! C’est dit !

IMG_7849     Le guide Terre Vivante du potager bio

 

Les livres « Construire une cave au naturel » et « Revenir à la Terre » m’ont été gracieusement offerts par les Editions Ulmer et EPA que vous pouvez retrouver sur ma page Partenaires.

Potager, 3 livres pour débuter et progresser !

Classé dans : Coups de Coeur,Partenaires — 14 décembre, 2020 @ 8:36

Je vous propose de vous présenter des livres qui m’ont plu; ont fait écho en moi cette année. Ces livres m’ont d’abord intriguée puis fortement marquée…….

Les 3 livres suivants sont parfaits pour débuter et créer en douceur votre premier jardin.

 

Je préfère les livres décrivant l’expérience de l’auteur; il m’est plus facile de m’identifier à quelque chose de réel. Les livres « encyclopédiques » sont biens pour chercher rapidement un renseignement précis mais je trouve que cela demande d’avoir déjà un peu d’ancienneté dans le domaine pour ne pas se laisser ensevelir sous la masse de détail et au final ne rien oser. Les livres « d’expérience » me font rêver et voyager en même temps qu’ils m’apprennent quelque chose. C’est un peu comme lire un bon roman et en même temps retenir des trucs et astuces que l’on peut mettre en pratique.

 

Mon petit jardin en permaculture – Durable, esthétique et productif !  – Terre Vivante

Mon petit jardin en permaculture        IMG_7841

IMG_7842

 

Pour beaucoup de monde, 150 m² c’est un mini-jardin : une terrasse, un peu de pelouse, à la limite une balançoire pour les enfants pour les inciter à aller dehors quand il faut beau, c’est tout ce que l’on peut en faire. Détrompez vous, Joseph Chauffrey nous démontre que chaque espace cultivable compte et que 150 m² peuvent suffire à produire l’apport annuel en légumes de base pour un couple et à cultiver un petit verger sans compromis sur la terrasse et le petit coin de pelouse ! « Mon petit jardin en permaculture » propose des solutions rapides et simples à mettre en place pour optimiser la place dans votre potager dès la première année. Ce livre, loin de détailler la culture de variétés de légumes, s’attache plutôt au design et la conception du potager et du jardin dans son ensemble. Ecrit par un ex-novice du potager dans un passé pas très lointain, le ton est très pédagogique et les images explicites. Je recommande ce livre à ceux qui ont peur de se lancer car pensent disposer de peu de surface.

Un concept auquel tout un chapitre de ce livre est dédié et qui est la pierre angulaire de ce jardin m’a marqué. Il demande à être expérimenté au printemps : comment utiliser les 3 dimensions. L’étagement des végétaux est recherché comme dans un écosystème naturel. Les vignes vierges grimpent au mur, les framboisiers et fruitiers de petite taille poussent en hauteur devant ceux-ci et profitent de la chaleur du mur un peu plus longtemps quand les nuits sont encore fraîches. Le toit de la pergola et du bûcher servent de support à la progression des courges, des haricots grimpants et des kiwis et gardent les fruits hors de l’humidité du sol. Sachant qu’un pied de courge coureuse peut facilement occuper 2 m² au sol, on réalise vite l’avantage à utiliser tous les supports à sa disposition même aériens.

 

Le potager anti-crise – Ulmer

IMG_7845     Le potager anti-crise

Mon premier vrai livre de jardinage, paru en 2010 mais toujours d’actualité. Il peut presque se lire comme un roman ! Au fil des pages, on rit, on pleure, on stress et on calcule avec Rodolphe Grosléziat. En plus de détailler un grand nombre de cultures et de dévoiler ses rendements et ses calculs de rentabilité, on suit ici l’histoire d’une famille dont les parents travaillent à plein temps et ses premières années sur un nouveau terrain. Parti d’une pelouse on assiste à la création d’un verger, de bandes potagères, d’un labyrinthe végétal où jouent les enfants, à l’arrivée puis au départ des moutons et même à la production de jus de pomme maison..

 

Tout sur la multiplication des plantes -  Ulmer

Tout sur le multiplication des plantes IMG_7851

 

Exception à ce que j’ai dit plus haut, le livre est de type encyclopédique mais tellement pédagogique qu’avec son aide vous ne pouvez que réussir vos semis, boutures et marcottages.

De la plante de nos jardins aux fruits les plus exotiques; toute la multiplication y est abordée. Lorsque j’ai tenté le semis de graines d’ananas récupérées dans un fruit ou des bouturages de vanille, ce livre m’a fait réaliser que je n’étais pas folle et que la multiplication de plantes en tout genre est une science aussi vieille que le monde, accessible au plus grand nombre doté d’un peu de patience et de persévérance.

 

Le livre  » Mon petit jardin en permaculture – Durable, esthétique et productif !  » m’a été gracieusement offert par l’Edition Terre Vivante que vous pouvez retrouver sur ma page Partenaires.

Novembre 2020 – Opulence au potager

Classé dans : Les 4 Saisons,Pendant ce temps, dans mon jardin...... — 6 décembre, 2020 @ 6:32

Novembre 2020,il commence à faire froid mais dans la serre c’est la fiesta ! 

 

Box Novembre Menthe et Primevère

Classé dans : Non classé — 29 novembre, 2020 @ 1:11

Tout commença par un mystérieux colis  reçu la veille au soir….. L’attente fut longue et difficile avant de  pouvoir le déballer ce mercredi de novembre. La petite lutine encore en pyjama est trop pressée pour s’habiller. Mais que contient cette boite ?

Box Menthe et Primevère         Ouverture de la Box

Ouf ! Des cadeaux ! Mais bien sûr la boite tant convoitée est la box Menthe et Primevère du mois de Novembre 2020 qui contient tout le matériel pour réaliser 2 plantations de saisons, une idée d’activité et un joli magazine !

 

Whaou !              Contenu de la Box

 

Les plantes stars sont les fèves et l’ail décoratif qui peut se planter pour sa floraison en jardinière. L’hiver étant trop froid par ici les fèves seront plantées au mois de mars mais Petite Lutine s’est empressée de planter les bulbes d’ail dans un pot décoré pour l’occasion.

Ail décoratif        Ail aussitôt planté

Dans le livret on retrouve des informations et instructions sur les plantes du mois ainsi que des révélations que moi même adulte j’ignorais. Hein, pourquoi le roi Henri IV avait si mauvaise haleine ?  ??? Il mangeait des gousses d’ail crues dès le réveil !

Et ce n’est pas tout, recette, idées d’activités, jeux, il y a de quoi s’occuper ce mercredi !

 

Livret Féves    Livret Ail décoratif

 

 

Bilan : Une jolie box assez complète pour initier en douceur les enfants à la beauté de la nature et pourquoi pas leur donner envie de manger des légumes !

Pour retrouver des informations plus complète sur la box Menthe et Primevère, cliquez ici !

 

Cette box m’a été gracieusement offerte par Menthe et Primevère que vous pouvez retrouver sur ma page Partenaires.

 

 

 

Un potager pour nourrir ma famille ? Quelle surface ? Que planter ?

Classé dans : Comment faire ?,Pendant ce temps, dans mon jardin...... — 20 novembre, 2020 @ 10:34

Un potager pour nourrir ma famille ? 

 

Une question vraiment primordiale à te poser c’est « Quel est mon but ? « . Nourrir sa famille toute l’année en étant autosuffisant en légumes/céréales/œufs/miel est bien différent que de cultiver une variété de légumes plus raisonnable en privilégiant ceux plus faciles à produire ou à plus forte valeur ajoutée ou encore ceux qui occupent peu d’espace.

Un exemple simple : une famille française (2 adultes et 2 enfants) consomme en moyenne 120 kg de pommes de terre non transformées par an (source France Agrimer).

Si on prend un rendement moyen plus de 2 kg/m2  => 120/2 = 60m2

+ de la production de semences pour l’année suivante (10%) => 6 m2

+ des pertes de conservation (15% ) => 10 m2

On arrive à 76 m2  occupés 3 à 4 mois de l’année pour des pommes de terre ! Est ce que vous vouliez réellement cela ? Est envisageable dans votre terrain ? 

Si oui, c’est top ! Foncez !  Si non, il serait peut être plus sage d’avoir le bonheur de consommer ses propres légumes quelques mois cumulés par an et d’acheter le complément chez le maraicher du village voisin.

 

Pour vous donner une idée, j’ai retrouvé un calcul que j’avais fait l’été dernier. Oui, j’aime les calculs et celui ci reflète ma situation familiale et notre consommation alimentaire.

Légumes 175 kg
Fruits 87.5 kg
Pommes de terre 75 kg
Œufs 1250
Farine 52.5 kg
Sucre (Hors confitures) 10 kg
Lentilles 5 kg

Voilà pour 1 an, j’ai besoin au minimum de 175 kg de légumes et de 87,5 kg de fruits sans compter les pertes dues à la conservation.

Toujours à titre d’exemple, voilà ce que l’on peut trouver dans mon potager pour cette année : 12 m² de serre, 18 m² hors serre : soit ≈ 30 m², les fruitiers, aromatiques, petits fruitiers étant répartis sur le reste du terrain.

Avant de lire tout le détail, on comprends déjà que je vais devoir faire des choix et ne pourrai pas tout produire moi même…

 

Ca en fait déjà du monde côté verger ?  Quand tous les arbres et arbustes seront en production, je pense qu’avec les pommes, mûres et noix que je récolte en bord de chemin j’aurais une belle autonomie fruitière.

- 8.5 m2 de fraisiers (Bcp de récup de stolon pour agrandir mon parc qui a maintenant sa taille maximale voulue) : rendement ~1.5kg/m2 soit 13 kg/an
- 18 beaux pieds en tout : Cassis / Framboisier / Myrtillers / Groseilliers à maquereaux / G16Groseilliers ! Trop peu à mon goût !
- 1 bébé vigne
- 1 bébé kiwi auto fertile
- 1 Mirabellier assez abimé qui a bien vécu mais produit encore ~10 kg de mirabelles par an
- 9 arbres fruitiers non encore productifs pour le moment :
- 2 pommiers,  - 3 poiriers,   - 1 abricotier polonais (résistant au froid à floraison tardive),  - 1 prunier, - 2 cognassiers
- 2 petits noisetiers
- 1 pied de rhubarbe

 

Côté potager ?  

Aromatiques : Menthes, Oseille, Céleri feuilles, Laurier sauce, Lavandes, Thym, Camomille, Ciboulette, Persil, Basilic, Coriandre,
- Artichauts : j’avais déjà 1 pied bien enraciné mais cette année, j’en ai planté 11 de plus faits à partir de graines en estimant qu’il y en aura 7 qui tiendront à leur premier hiver. soit 8 en tout
- Salades et roquette - Bettes (2 m2)
- Physalis (3 pieds)
- Carottes (pas beaucoup, juste pour le test : la terre étant très argileuse
- Pommes de terre (juste quelques pieds pour le fun) - Poireaux
- Poivrons (10 pieds) - Radis (Rose au printemps et noir à l’automne)
- Tomates (30 pieds : consommées fraiches et transformées en coulis ) - Choux en tout genre ( ~ 30 pieds)
- Aubergines ( 5 pieds : un fiasco, des fleurs mais aucun fruits) - Navets (4 m2)
- Courgettes (6 pieds répartis sur la saison) - Betteraves
- Courges (Butternut / Potimarron / Spaghetti : 3 de chaque) - Epinard
- Haricots verts - Fenouil
- Fèves - Rutabaga (nouveauté cette année)
- Ail (50 caïeux) - Topinambour ( nouveauté cette année)
- Oignons

 

La liste est longue mais la surface allouée à chaque légume n’est pas forcément immense cette année. Je suis en cours d’acquisition d’un terrain de 500m² jouxtant mon potager ! Là je vais m’éclater ! 

Le but est d’en faire un verger avec des planches de culture de légumes entre les arbres et peut être même d’y mettre quelques ruches.

 

La moralité de ce long discours ? Faites pour le mieux ! Testez ! Faites avec votre cœur et vos mains mais ne sous estimez pas la place et le temps que prends un potager. Une fois commencé, on y est accro….

 

Bettes ? Blettes ? Avec ou sans côtes ?

Classé dans : Comment faire ? — 5 novembre, 2020 @ 9:39

Dans les légumes qui poussent une bonne partie de l’année sans demander trop d’entretien j’ai nommé :

Les côtes de bettes !

Ce sont des légumes qui ont plusieurs noms selon les régions : Bettes, blettes, poirées, Cardes, côtes de bettes et peut être d’autres que je ne connais pas….

Ainsi soient ils tous désignent le même légume !

De la catégorie des légumes feuilles les bettes sont semées au début du printemps et même chez moi en région froide donnent encore à la mi novembre. Cette année j’en ai repiqué en octobre sous serre pour en manger tout l’hiver.

Je ne leur connais pas beaucoup de maladie ou de ravageurs et un fois le plant bien implanté les feuilles se reforment au fur et à mesure de la coupe.

J’aime bien diversifier mes variétés de graines pour un même légume,  je sème des :

- Blettes à Cardes Blanches  » Berac « (Agrosemens) : plutôt pour le début du printemps et l’hiver

- Côte de bette « 5 couleurs « Rainbow »  : Essem’Bio (en été )

- Côte de bette « verte à larges cardes » (Kokopelli)

 

Table à semis 2             Semis Bettes

      Octobre 2020 - Potager Tompousses - 8

                              Bettes - Tompousses

Mais que faire avec toute cette abondance ? Des quiches, des feuilletés, des poêlées avec des tomates et des olives, de la soupe ! Les jeunes feuillent peuvent  se manger crues dans  une salade mélangée.

La bette est un légume dont on consomme aussi bien les tiges que les feuilles, crues ou cuites. Elle contient de très nombreux minéraux et vitamines dont la vitamine K en quantité assez élevée.

 

Visite de la ferme Pédagogique du Lieu Roussel (Normandie)

Classé dans : Coups de Coeur — 30 octobre, 2020 @ 4:53

  21/10/2020,  Ferme Pédagogique du Lieu Roussel

Je vous emmène à l’autre bout de la France pour vous faire découvrir un de mes récents coup de cœur.

J’ai eu l’occasion de visiter en famille la ferme pédagogique du Lieu Roussel à Douville en Auge-Dozulé en Normandie.

IMG_20201026_174558 - Copie

 

Les animaux évoluent en liberté et les Humains aussi !  Le parcours de visite libre est organisé de façon à ce que nous puissions rentrer dans les différentes pâtures avec les enfants et goûter au plaisir de caresser moutons, cochons, ânes et vaches. Avec un zeste de patience, les chèvres et les poules se laissent également approcher. La propriété produit aussi du cidre et les vergers sont magnifiques même en cette période d’automne car chargés d’appétissantes pommes colorées.

Les fermiers (Eric et Régine) ont été vraiment disponibles pour répondre à nos questions. Je décerne une mention spéciale à  Loanne, la stagiaire pour sa bonne humeur contagieuse (même sous la pluie) quand elle nous a parlé de la ferme et des consignes pour y évoluer en toute sécurité avec les animaux.

J’étais tellement à ma visite que j’ai pris peu de photos mais en voici toute même quelques unes : 

IMG_20201021_110830 - Copie        IMG_7487 - Copie

Nous avons continué la découverte du Calvados en beauté avec un saut à la crêperie « La pomme confite » à Dozulé. Un régal également recommandé par Régine à quelques kms de la ferme.

 

Le Potager sera un plaisir !

Classé dans : Comment faire ?,Les 4 Saisons — 25 octobre, 2020 @ 10:19

Le Potager sera un plaisir ! 

    » C’est un super passe temps, c’est classe de cultiver ses légumes et en plus on peut les manger. Avec mon potager je vais faire des supers économies, faire le plein de vitamines et être bronzé toute l’année !  »

Infos ou Intox ? 

Ce que je viens de dire est vrai ; la seule intox est le « toute l’année ». Il  y  a des jours où l’on se demande pourquoi on fait ça….. Quand il pleut et que l’on plante quand même, quand il fait trop chaud et que c’est le moment de boire l’apéro et qu’il faut aller arroser ces maudites plantes. L’hiver quand il fait déjà noir et que l’on a oublié d’aller couvrir l’arbuste que l’on a acheté à l’automne précèdent et qui ne supportera pas le gel….. Hé ben, on met la lampe frontale, le bonnet et on y va (en ronchonnant quand même….). Il y a des jours où aucun plant de céleri n’a germé pourtant on a bien semé tout le paquet de graines tip top qualité et même pas périmées !

Et parfois; une récolte inattendue vient égayer la journée; les foutus céleris commencent à pousser alors que l’on avait renoncé à les arroser. Le voisin est tout content des tomates que l’on lui a apporté et à l’automne nous amène spontanément des champignons. Et surtout, le plaisir est de faire soit même !

Même quand on rate; on se relève et on apprends ! 

Le potager, c’est la vie ! 

Au Potager – Octobre 2020

Classé dans : Les 4 Saisons,Pendant ce temps, dans mon jardin...... — 22 octobre, 2020 @ 2:37

Pendant ce temps là, sous serre poussent tranquillement des navets blancs d’hiver, des navets de Nancy à collet violet des betteraves, des épinards, du fenouil et des choux !

Les 11 pieds d’artichaut viennent d’être plantés dehors sous un petit tunnel car il est difficile de passer de la douceur de la serre au plein vent de l’extérieur !

Dehors, il y a bien entendu encore des choux, des poireaux, des carottes, des salades, de la roquette et des côtes de bette à profusion. Les derniers pieds d’haricots qui faisaient grise mine viennent d’être arrachés pour laisser de la place aux salades.

Les physalis continuent de fleurir même s’ils ne donnent à présent plus de fruits, je les garde car j’ai mal au cœur de les enlever alors que leur feuillage est encore si beau !

12345
 

Autoconstruction d'une mais... |
Superbe Villa à vendre Bagu... |
Rénovation du Clos de la Ch... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Blog Bruno Petit indre
| La PAC pour piscine
| thomasetceline